En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’installation et l’utilisation de cookies qui permet le bon fonctionnement du site, de faciliter et d’améliorer votre navigation, de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, de partager du contenu sur les réseaux sociaux et de mesurer l’audience. En savoir plus .
J’ai compris
Gastronomie  Lettre d’un parisien à ses amis italiens de Paris : préparez-moi une Vignarola alla romana!
Chers amis italiens de Paris,
 
« J’ai longtemps rêvé d’être italien. À défaut, j’ai cherché à en avoir l’air… »
 
Oui mes amis  je rêve…
 
Oui je rêve de l’arrivée du printemps dans un petit peu plus d’un mois et je me vêts de vert pour lui faire la cour, le séduire afin que le dieu soleil daigne enfin darder de ses ardeurs le ciel ombrageux de Paris.
 
Ce Paris où, comme moi, vous vivez mes amis d’Italie, mais souvenez-vous d’un de ces « plats romains les plus poétiques et éphémères que je connaisse. La vignarola (qui) est une soupe de légumes au lard qui naît de la rencontre printanière entre les derniers artichauts, les premières fèves et les premiers petits pois. C’est un peu comme si la comète de Halley passait chaque année… »
 
Bien sûr je pourrais aller, d’un coup d’aile, au restaurant La Campana, Vicolo della Campana à Rome, pour m’en faire servir une… mais ce ne sera pas très carbon neutral.
 
De même bien sûr « on peut en trouver hors-saison, mais la meilleure période, c’est mars-avril. Avant, les fèves seront à coup sûr surgelées ; après les artichauts sont trop durs et plein de foin. »
 
Vous le savez mieux que moi « À Rome, la première vignarola est comme le premier bain de mer : un rite purificateur et païen, la certitude que les choses, une fois encore, recommencent, renaissent. C’est la victoire de l’immuable. La preuve irréfutable que l’Italie survit à ses scandales, qu’elle vaut définitivement mieux que sa réputation. Qu’elle s’en sortira… »
 
Oui je rêve que nous, qui vivons sous le ciel de Paris, fêtions ensemble l’arrivée du printemps autour d’une Vignarola alla romana authentique…
 
Oui perpétuons sous le ciel de Paris ce rite purificateur et païen comme l’écrit Philippe Ridet correspondant du journal le Monde à Rome à qui j’ai emprunté les phrases entre-guillemets. Elles sont extraites de son livre « L’Italie, Rome et moi » chez Flammarion.
l-italie,-rome-et-moi.jpg
 
Oui mes amis italiens, je sais, je suis un coquin, j’adore me glisser dans les lignes des autres mais, comme toujours, c’est pour la bonne cause : celle d’un bon plat pris en commun.
 
vignollia.jpg
 
Maintenant chers amis d’Italie vivant à Paris vous savez ce qu’il vous reste à faire.
 
C’est un défi !
 
Qui d’entre vous va satisfaire mon irrépressible envie de Vignarola alla romana ?
 
Bien sûr, chers amis, je pourrais donner des noms et des prénoms mais ce serait, comme nous le disons ici, poussez le bouchon un peu loin. Alors, cette supplique est comme une bouteille jetée à la mer, peut-être n’arrivera-t-elle jamais à bon port ?
 
Que sera, sera…
 
Je compte sur vous !
 
Mais je ne saurais terminer cette lettre sans évoquer le vin par l’entremise du le nouveau film de Jonathan Nossiter « Natural Resistance » qui célèbre les « résistants » du vin italien : Giovanna Tiezzi et Stefano Borsa, Elena Pantaleoni ou Stefano Bellotti  vignerons de Toscane, d’Emilie-Romagne ou du Piémont qui produisent du vin naturel.

 
film.jpg

 
Ce film présenté en avant-première au festival de Berlin célèbre la rébellion de ces viticulteurs dépeints comme des artistes de la terre.
 
Stefano Bellotti, dans ses vignes de Cascina degli « C'est vraiment le Pasolini des vignes… quelqu'un qui n'a peur de personne, qui s'exprime avec une liberté sauvage et dont chacune des expressions de la pensée a un sens éthique et politique, tourné vers la communauté » déclare Nossiter.
 
Vin et cinéma, Nossiter a inséré des séquences de films, « catalogue amoureux de films anticonformistes » Pour lui les vignerons naturels sont un exemple de liberté qui doit servir d'inspiration dans d'autres univers, comme le cinéma.
 
Voilà, chers amis italiens, je rêve d’une terrasse ensoleillée où nous serions assemblés pour fêter le printemps autour d’une Vignarola alla romana avec une bouteille de BELLOTTI Bianco 2011…
vino.jpg
 
Je vous embrasse…
 
Le Français d’Italie

Un peu de douceur, de convivialité, de plaisir partagé, dans ce monde de brutes... Découvrez mon espace de liberté dans le domaine du vin !

Vous aimerez peut-être

 

Vous aimerez peut-être

 

Vous aimerez peut-être